Ecriture de notre raison d’être et développement de la démarche

Le texte que vous pouvez lire est le fruit d’un dialogue et d’une grande écoute mutuelle.

En novembre 2016, les deux groupes ont juxtaposés leurs essentiels, en se posant 3 questions :

  1. qu’est-ce que j’aime dans le texte de l’autre ?
  2. quelles sont les convergences et sous un même mot, exprimons-nous la même chose ?
  3. quelles sont les divergences et est-il possible de les accueillir ?

Une commission a ensuite été chargée de rédiger un texte martyr qui fut présenté en janvier 2017.

Tous les paragraphes de ce texte ont été lus ensemble, soumis aux objections et bonifiés (cadre de consentement mutuel). Les remarques de fond et de forme étant importantes, une nouvelle commission en a tenu compte pour réécrire le texte qui fut présenté au groupe en février 2017 puis adopté par consentement en 2 x 3 heures.

Il sort de cette démarche un texte commun que nous appelons « nos essentiels » et qui nous a permis de découvrir les sensibilités des uns et des autres.

NOS ESSENTIELS 

Nous sommes un groupe intergénérationnel et nous construisons ensemble un habitat groupé.

Nous aimons vivre dans l’aujourd’hui, joyeux, confiants et ouverts. Nous croyons dans le futur en prenant soin de nous-mêmes et de l’autre, de nos enfants, de nos relations et de la Terre qui nous est prêtée.

Dans le respect de nos différences , conscients de nos forces , de nos limites et de nos fragilités, riches d’expériences diverses, propres ou collectives, pour fonder notre vie communautaire, nous choisissons:

  • des relations engagées, avec une gouvernance participative. Que ces relations nous relient de manière respectueuse, bienveillante et solidaire ; qu’elles mettent en présence des personnes d’âges divers parce qu’ elles s’enrichissent mutuellement ; qu’elles donnent de la place et prennent soin des enfants qui sont l’avenir du monde et sont capables de nous transformer ; qu’elles soient respectueuses de l’intimité et de la souveraineté de la sphère familiale.
  • une vie simple, écologique et joyeuse. Que cette sobriété exprime que le cadeau de la Vie est en partage. Qu’elle nous transforme et transforme nos pratiques quotidiennes et collectives pour une plus juste répartition des ressources et pour mieux respecter notre environnement, et les êtres vivants
  • le partage de temps, de compétences et de ressources . Que cette mise en commun nous permette par le don, le prêt, la gratuité, chacun selon sa mesure, d’entrecroiser nos vies quotidiennes et de prendre soin des besoins et projets de l’habitat groupé. Nous pensons que cette proximité, tournée vers le faire et l’être ensemble, est source de croissance humaine et permet de vivre des solidarités ouvertes sur le monde.
  • des partages d’espaces de sens, de fêtes et d’intériorité. Qu’ils nous relient à nos racines et nous ouvrent; que nous prenions le temps de partager une part de l’intimité de nos vies, de ce qui nous émerveille, nous questionne, nous fait mal ; de réfléchir sur ce qui dégrade l’homme et sur nos responsabilités , d’imaginer des chemins neufs ,  de célébrer le quotidien et ce qui nous dépasse en entremêlant la diversité de nos spiritualités.

Nous croyons que ce projet nous fera grandir. Nous espérons qu’il évoluera, nous dépassera  et sera assez souple pour s’adapter aux changements à venir.

Nous témoignons que cette vie en abondance construit le monde de demain.

Gwenal et Cynthia et leurs enfants, Marc et Claire, Cathy et Hugues et leurs enfants, Elisabeth et François, Cristel et son enfant, Véronique, Luc, Anne-Marie et Vincent, Gudrun et Pascal…

 

A ce jour, ce texte est un consensus pour tous… mais personne n’est encore engagé dans la réalisation du projet. C’est une étape qui s’ouvre… puisque nous allons à présent définir les moyens de mettre en oeuvre ce qui est écrit.

Nous devons donc :

  •  mettre des pratiques en place pour exprimer le respect de la planète, la recherche de sens, la manière de décider, les spiritualités partagées, l’intergénérationnel, etc.
  • découvrir les besoins de tous et les besoins du groupes pour déterminer le profil du terrain que nous devons trouver.
  • Les moyens et les ressources dont nous disposons. La manière de trouver ce qui nous manque
  • la forme juridique qui s’approche le mieux de l’idée CLT
  • dessin tous ensemble 2 100dpila joie 100dpi levons le verre 3 petite nos essentiels petite rencontre graines oasis 1goûter et jeux 100dpi