DOMINOS PESTAS

Les dominos Pestas (ce nom vient de Pestalozzi, le pédagogue Suisse) sont de grande qualité. Ils viennent d’Autriche, y sont réellement fabriqués. Bois FSC, laque à la cire. Filière éthique et européenne.

Vous découvrirez de beaux exemples et des techniques sur www.pestas.net   mais aussi sur quelques vidéos que j’ai mises en ligne sur youtube : https://youtu.be/s3wtLENKafI

ou encore : https://www.youtube.com/watch?v=WRdswIca50o

A noter qu’en décembre 2016, ils ajoutent dans leur collection 24 fiches (environ 10 €) avec 24 techniques de difficultés diverses. Il vous sera possible, au fil de décembre, de les découvrir sur leur site.

Les Pestas existent en dimension simple  : 8mm d’épaisseur (même épaisseur que Kapla) et en 5 exemplaires superposés correspondent à la section de base chez Haba : 4 cm. Ils existent aussi en double longueur.

Ils se différencient des dominos en plastic par une largeur plus grande qui permet d’autres effets et plus de stabilité.

Ci-dessous un parcours avec un escalier et un tunnel. J’ai fabriqué moi même les marches, ce qui économise beaucoup de dominos. Notez que dans le sens de la montée, les dominos ne peuvent pas être positionnés n’importe où sur les marches. Règles à suivre : un domino sur le bord de la marche, le suivant au milieu de la marche. Et JAMAIS contre le rebord de la marche suivante sinon ce domino ne peut pas pivoter. En descente, ces règles sont sans importance pourvu que les dominos se touchent durant le mouvement en cascade.

D’autres photos montrent comment passer du niveau sol à un niveau situé 30 cm plus haut sans utiliser d’escalier. Difficile à réaliser au début… mais en respectant bien les distances, vous réussirez de mieux en mieux.

quelques conseils (photo 3) : le long domino A est distant d’une longueur du socle que le cascade va escalader. Les dominos A et B sont distants d’une longueur équivalent à un long Pestas – (diminué de) 8mm. Autrement dit, le long pestas n° 1 repose en partie sur B. Ceci pour augmenter la fragilité de la tour et permettre plus facilement l’écroulement.

La haute B est composée de deux petits dominos  (B + B), ce qui rend cette colonne plus fragile : elle sera d’autant mieux enfoncée par la cascade qui va la frapper.

Le long domino n° 2 devrait se trouver idéalement au même niveau que le niveau où va se poursuivre la cascade. C’est la raison pour laquelle, ici, ont été ajoutées 2 épaisseurs de Pestas.

Le domino n° 3, entraîné par la chute du domino 2, va se soulever et faire tomber dans le bon sens le petit domino n° 4.

Pour le fun, j’ai mis un double sucre à la fin de la série de dominos : il tombera ainsi dans une tasse de café !

 

Une autre photo (1) montre comment créer un retournement du mouvement. La construction est très simple. La rangée de dominos vient frapper un grand pestas positionné horizontalement. Ce dernier pivote alors sur lui-même et frappe une autre rangée qui démarre dans le sens opposé.